Brèves

L'actu du mercredi 6 mai 2020

Covid-19 : les chiffres d’une crise – épisode 2

Les opinions contenues dans cet article ne reflètent pas la pensée de Mode d'Emploi, mais uniquement celle de l'auteur.

Publié le

L’emploi salarié privé chute de 2,3 %

L’Insee a publié une première estimation de l’impact de la crise du Covid-19 sur l’emploi salarié, et le moins que l’on puisse dire c’est que les chiffres ne sont pas bons !

Pour le premier trimestre 2020, l’emploi salarié du secteur privé chute de 2,3 %, ce qui revient à 453 800 destructions nettes d’emploi en un trimestre.  Si l’on compare au premier trimestre 2019, c’est un replie de 1,4 %, soit −274 900 emplois.

La publication est disponible sur le site de l’Insee.

crise destruction emploi
Estimation flash de l’emploi salarié – premier trimestre 2020 – Insee

Crise : les autres publications

Si vous voulez en savoir plus sur l’impact de la crise du covid-19 sur le marché du travail, la Dares publie chaque semaine, en collaboration avec la DGEFP et Pôle emploi, un suivi d’indicateurs éclairant la situation sur le marché du travail.

Les publications sont disponibles à cette adresse

activité partielle
Nombre cumulé de demandes d’activité partielle déposées, tous motifs confondus,
depuis le 1er mars et nombre de salariés concernés Dares

Si ce sujet vous intéresse, l’épisode 1 était consacré au PIB

Vous souhaitez répondre ?

Il est possible de faire parvenir à l'équipe une contribution sur ce sujet, notamment si vous êtes en désaccord.

C'est par ici : Contact

Recommandé pour vous

Dette de l’Assurance chômage : à qui la faute?

1 Avant-propos Nous sommes en 2018, la Loi « liberté de choisir son avenir professionnel » vient à peine d’être promulguée au Journal officiel que le Gouvernement demande aux partenaires sociaux de revoir les règles de l’Assurance chômage. Pour ce faire, il utilise un nouveau dispositif : la lettre de cadrage de la négociation. Cette lettre de cadrage […]

La délégation FO à la séance de négociation sur l'assurance chômage au siège du MEDEF à Paris, le 18 janvier 2018.

Télétravail : La guerre des tickets-restos

Télétravail : Le Tribunal de Nanterre considère que les tickets-repas sont réservés aux salariés qui se déplacent au bureau pour compenser le surcoût d’un repas pris en dehors de leur domicile en raison de leur activité professionnelle et lorsque leur temps de travail inclut une pause méridienne.

télétravail ticket resto