Brèves

L'actu du 20 mai 2020

Covid-19 : les chiffres d’une crise – épisode 4

Les opinions contenues dans cet article ne reflètent pas la pensée de Mode d'Emploi, mais uniquement celle de l'auteur.

Publié le

Crise : La forte chute des embauches

Le baromètre économique n° 116 de mai 2020 publié par l’Acoss et l’Urssaf souligne, dans le contexte de la crise sanitaire du Covid-19, que le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois en CDD et CDI (hors intérim) a très fortement chuté.

Cette baisse est de 64,9 % en avril 2020, après avoir chuté de 24,9 % au mois de mars. Ce recul est de 73,8 % sur trois mois et de 73,0 % sur un an.

Les déclarations d’embauche en CDI ont :

Les déclarations d’embauche en CDD de plus d’un mois ont :

crise
Baromètre économique n° 116

Crise : les autres publications

Si vous voulez en savoir plus sur l’impact de la crise du covid-19 sur le marché du travail, la Dares publie chaque semaine, en collaboration avec la DGEFP et Pôle emploi, un suivi d’indicateurs éclairant la situation sur le marché du travail.

Les publications sont disponibles à cette adresse

Offres d’emploi

Si ce sujet vous intéresse, l’épisode 1 était consacré au PIB, l’épisode 2 à l’emploi salarié, et l’épisode 3 aux créations d’entreprises.

Vous souhaitez répondre ?

Il est possible de faire parvenir à l'équipe une contribution sur ce sujet, notamment si vous êtes en désaccord.

C'est par ici : Contact

Recommandé pour vous

Dette de l’Assurance chômage : à qui la faute?

1 Avant-propos Nous sommes en 2018, la Loi « liberté de choisir son avenir professionnel » vient à peine d’être promulguée au Journal officiel que le Gouvernement demande aux partenaires sociaux de revoir les règles de l’Assurance chômage. Pour ce faire, il utilise un nouveau dispositif : la lettre de cadrage de la négociation. Cette lettre de cadrage […]

La délégation FO à la séance de négociation sur l'assurance chômage au siège du MEDEF à Paris, le 18 janvier 2018.

Télétravail : La guerre des tickets-restos

Télétravail : Le Tribunal de Nanterre considère que les tickets-repas sont réservés aux salariés qui se déplacent au bureau pour compenser le surcoût d’un repas pris en dehors de leur domicile en raison de leur activité professionnelle et lorsque leur temps de travail inclut une pause méridienne.

télétravail ticket resto