Brèves

L'actu du vendredi 29 mai 2020

Le point sur le projet de Loi Gloubi-Boulga

Les opinions contenues dans cet article ne reflètent pas la pensée de Mode d'Emploi, mais uniquement celle de l'auteur.

Publié le

Après une discussion mouvementée au sénat, le projet de Loi « relatif à diverses dispositions liées à la crise sanitaire, à d’autres mesures urgentes ainsi qu’au retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne » est entre les mains de la Commission mixte paritaire (dossier législatif est disponible ici)

Pour connaître les évolutions du texte adopté par l’Assemblée nationale, une synthèse est disponible dans l’article « Un projet de Loi d’habilitation, mais pas que ». L’article « Deux projets de Loi en discussion » revient sur la genèse du texte.

Faisons le point sur les évolutions du texte :

Un passage tumultueux en commission des Lois du Sénat

La commission des Lois du Sénat, chargé d’examiner le projet de Loi avant la séance publique, a beaucoup amendé le texte en supprimant des habilitations et en les réduisant dans le temps, ainsi qu’en modifiant certaines dispositions.

À titre d’exemple :

  • L’article sur le transfert d’une partie du budget de fonctionnement des CSE vers les activités sociales et culturelle à été supprimé,
  • Réduction des durées d’habilitation à 3 mois et de ratification à 2 mois,
  • L’habilitation à modifier par ordonnance la date de prolongation des droits des demandeurs d’emploi est remplacée par une modification « en dur » dans la Loi,
  • Réintroduisant l’obligation de consultations avant la publication des ordonnances (notamment la CNNCEFP),
  • Limite dans le temps les périodes d’activité partielle ouvrent droit à la validation de trimestre de retraite
  • La suppression de l’habilitation qui autorisait le gouvernement à procéder par ordonnance pour centraliser des trésoreries des organismes publics ou d’organismes privés chargés d’une mission de service public.

Le texte commission n° 454 (2019-2020) déposé le 20 mai 2020 est disponible ici

Les modifications en séance publique

Adopté dans la nuit du 28 au 29 mai 2020 en séance publique par le Sénat, voici les principales évolutions du texte :

  • La mise en place d’un dispositif alternatif d’activité partielle, à l’image de celui demandé par l’UIMM
  • L’habilitation à mettre en place une prolongation des droits spécifique pour les artistes et techniciens intermittents du spectacle (31 aouts 2021) et les Mahorais (31 juillet 2020)
  • La flexibilisation de l’intérim en dérogeant, temporairement, par accord d’entreprise, au cas de recours non prévu par le Code du travail.
  • Le rejet de l’amendement visant à habiliter le Gouvernement à procéder par ordonnance pour centraliser des trésoreries des organismes publics ou d’organismes privés chargés d’une mission de service public.

Le texte n° 91 (2019-2020) modifié par le Sénat le 28 mai 2020 est disponible ici

French Senate Stairways, Paris
French Senate Stairways, Paris ©Pierre Metivier

© Photos :

Vous souhaitez répondre ?

Il est possible de faire parvenir à l'équipe une contribution sur ce sujet, notamment si vous êtes en désaccord.

C'est par ici : Contact

Recommandé pour vous

Le droit social victime de la Covid-19 ?

Voilà bientôt un an que la Covid-19 a bouleversé nos quotidiens. Ses victimes sont nombreuses : Humaines évidemment, économiques ensuite avec des commerces fermés et des secteurs d’activités sinistrés.Politiques aussi avec une défiance et une décrédibilisation de la parole publique. Mais peut-on en dire autant de la matière juridique et particulièrement du Droit Social ? Le […]

droit social victime de la Covid-19

Formation : la crise a-t-elle « sauvé » le paritarisme ?

Dans le monde d’avant À l’hiver dernier, un certain nombre de signaux étaient au rouge pour les partenaires sociaux. La Cour des Comptes s’interrogeait sur la plus-value du modèle associatif et paritaire dans la mise en œuvre de mission de service public en matière d’emploi et de formation professionnelle. Les opérateurs de compétences (OPCO) finalisaient […]

négociation national interpro