Articles

Chronique internationale : Les primaires aux USA

Primaire démocrate et sécurité sociale : un enjeu social majeur (Partie 1)

Les opinions contenues dans cet article ne reflètent pas la pensée de Mode d'Emploi, mais uniquement celle de l'auteur.

Publié le par Arthur Brunelliere

Alors que se déroule actuellement les primaires démocrates aux Etats Unis, Mode d’emploi se demande quelle fut l’évolution historique de son assurance maladie publique. 

« Quand l’inégalité est la loi commune d’une société, les plus fortes inégalités ne frappent point l’œil » nous disait Tocqueville dans De la démocratie en Amérique. Si l’inégalité en matière d’accès à la santé ne frappe pas à première vue l’œil de l’américain moyen[1], elle intéresse fortement les candidats à l’investiture démocrate qui perçoivent les écarts importants existants entre leur système et celui des autres démocraties avancées.

La primaire démocrate bat actuellement son plein aux Etats unis afin de déterminer quel sera le futur adversaire de Donald Trump lors de la présidentielle 2020. La réforme du système d’assurance maladie prend une place importante dans ce débat. Mode d’emploi décrypte pour vous les programmes des principaux impétrants à cette bataille politique.

Du new Deal à la great society

Il n’existait pas d’assistance publique aux Etats Unis avant la Grande Dépression (1929-1939) et l’arrivée au pouvoir du Président Franklin Roosevelt en 1932. L’aide aux pauvres était alors classiquement le fait des associations caritatives et communautaires. Le New Deal du nouveau président américain, grâce au Social Security Act de 1935, va créer pour la première fois aux Etats Unis un système de protection sociale. Financé par les cotisations des salariés, le système garantit aux retraités une pension mensuelle modeste,une indemnité de chômage pour les personnes dans le besoin, une allocation en cas d’accident du travail entre autres prestations. Il ne garantit cependant aucun système d’assurance maladie publique qui reste à cette époque totalement à la main des acteurs privés.

Il faudra attendre 1965, et Great Society du président Johnson pour voir émerger deux systèmes d’assurance maladie publique aux Etats-Unis, chacun concernant des populations bien spécifiques : le Medicare et le Medicaid. Le Medicaid est un programme qui a pour but de fournir une assurance maladie aux personnes qui se situent au niveau ou en deçà du seuil de pauvreté. Le Medicare est lui un programme d’assurance santé pour les américains de plus de 65 ans et les personnes handicapées.  

Barack Obama lors de la primaire en 208
Barack Obama en 2008 – Photo ©dcblog

L’Obamacare aujourd’hui insuffisante

La dernière réforme en date sur l’assurance maladie publique aux Etats-Unis a eu lieu en 2014, avec la mise en place de l’Obamacare (ou Affordable care act), qui a obligé l’ensemble des américains à souscrire à une assurance privée en contrepartie d’une aide fiscale pour les personnes n’ayant pas les moyens de la payer. Cette réforme a de plus étendu le Medicaid aux citoyens américains disposant de revenus juste au-dessus du seuil de pauvreté (jusqu’à 133 % de celui-ci). Cette loi a de plus interdit aux assureurs de refuser d’assurer une personne avec des antécédents médicaux ou une maladie chronique.

Bien que cette dernière réforme soit majeure, il n’existe toujours pas à ce jour de régime général d’assurance maladie aux Etats Unis. En 2016, plus de 17 % du PIB était consacré à ces dépenses aux Etats-Unis, contre 11% en France.

Chaque candidat démocrate, bien conscient des enjeux économiques et de santé publique, a ainsi proposé un programme comportant une réforme pour faire évoluer le système d’assurance maladie, et rendre notamment le coût des médicaments plus abordable aux citoyens américains. Mode d’emploi vous proposera d’étudier dans un prochain article les programmes des deux derniers participants à cette primaire.


[1] En effet seulement 51% des Américains juge défavorablement leurs systèmes de santé « Baromètre Cercle Santé – Europ Assistance »

Lire la suite : https://m-emploi.fr/primaire-democrate-et-securite-sociale-un-enjeu-social-majeur-partie-2/

Vous souhaitez répondre ?

Il est possible de faire parvenir à l'équipe une contribution sur ce sujet, notamment si vous êtes en désaccord.

C'est par ici : Contact

Recommandé pour vous

Dette de l’Assurance chômage : à qui la faute?

1 Avant-propos Nous sommes en 2018, la Loi « liberté de choisir son avenir professionnel » vient à peine d’être promulguée au Journal officiel que le Gouvernement demande aux partenaires sociaux de revoir les règles de l’Assurance chômage. Pour ce faire, il utilise un nouveau dispositif : la lettre de cadrage de la négociation. Cette lettre de cadrage […]

La délégation FO à la séance de négociation sur l'assurance chômage au siège du MEDEF à Paris, le 18 janvier 2018.

Télétravail : La guerre des tickets-restos

Télétravail : Le Tribunal de Nanterre considère que les tickets-repas sont réservés aux salariés qui se déplacent au bureau pour compenser le surcoût d’un repas pris en dehors de leur domicile en raison de leur activité professionnelle et lorsque leur temps de travail inclut une pause méridienne.

télétravail ticket resto